Comme des rats morts de Benedek Totth

Décidément, l’adolescence en prend pour son grade ces derniers temps en littérature. Loin des nombreux clichés enjolivés sur cette importante période de transition, Benedek Totth nous dépeint une adolescence égoïste, destructrice, obscène et globalement désespérante. Un cycliste écrasé lors d’une soirée de beuverie et abandonné sur le bas de côté de la route en début de…