Certaines n’avaient jamais vu la mer de Julie Otsuka

Deux choses m’ont attiré dans ce roman de Julie Otsuka : le bandeau « Prix Femina Etranger 2012  » (simple, mais efficace) et le fait qu’elle s’intéresse à une partie de l’histoire rarement traitée. Dans Certaines n’avaient jamais vu la mer, elle nous mène à la rencontre de ces japonaises qui, au début du XXe siècle,…