Le vieux qui lisait des romans d’amour de Luis Sepulveda

Luis-Sepulveda-Le-vieux-2Antonio José Bolivar connaît bien la forêt amazonienne et ses habitants, il a longtemps vécu avec les indiens Shuars qui lui ont appris leurs méthodes de survie dans ce milieu hostile. Ancien colon désormais converti à la cause des autochtones et de leur habitat, c’est tout naturellement qu’il prend la défense des indiens lorsque le cadavre d’un chasseur est découvert près de la colonie d’El Idilio.

Il reconnaît dans les blessures du mort l’oeuvre d’un grand félin dont on a probablement tué la progéniture. Il prédit que désormais la bête, ivre de douleur et assoiffée de vengeance, va parcourir la jungle à la recherche de nouvelles victimes humaines.

Lire la suite