Kim Jiyoung, née en 1982 de Cho Nam-joo

Aujourd’hui, je vous emmène au Corée du Sud avec Kim Jiyoung, née en 1982, un premier roman qui a beaucoup fait parler de lui depuis sa sortie, et pour cause !

Loin des paillettes de la pop culture sud-coréennes qui perce de plus en plus chez nous, ce roman vous montrera une autre facette du pays. Car se plonger dans l’histoire de Kim Jiyoung, c’est découvrir la vie quotidienne en Corée, une société dans laquelle une femme enceinte n’a pas d’autre choix que d’abandonner sa carrière. A choisir entre le salaire d’un père, et celui toujours moins élevé d’une mère, la décision est vite prise quand la majorité des parents ne peuvent pas se permettre une garderie. Alors, cette histoire est celle de Kim Jiyoung, mais c’est aussi l’histoire de toutes les coréennes.

Lire la suite

VOX de Christina Dalcher

Le résultat des enquêtes varie à ce sujet, mais partons du principe qu’une personne prononce environ 15.000 mots par jour. Imaginez-vous maintenant qu’un bracelet électronique vous limitait quotidiennement à 100 mots, sous peine de recevoir un violent choc électrique.

Cette absurdité est le quotidien de Jean McClellan, mère de quatre enfants. La particularité ? Seule les femmes, ce compris les petites filles, doivent porter ce dispositif imposé par le nouveau gouvernement conservateur dans le but d’atteindre un idéal, celui de la famille pure : une famille dont la femme est une mère au foyer dévouée à son mari et à ses enfants. Alors, si vous n’aviez que 100 mots par jours, que diriez-vous, et à qui ?

Lire la suite