Écorces vives d’Alexandre Lenot

« Il doit être vraiment bon », c’est ce que je me suis dit quand j’ai appris que le Prix Première avait été décerné pour la toute première fois à un polar. Avec ses plus de dix années d’existence, ce prix ne s’était jamais intéressé qu’à la littérature blanche. Ce premier roman d’Alexandre Lenot valait donc la peine qu’on s’y intéresse.

Et pour cause, Écorces vives est composé d’une surprenante galerie de destins croisés : une veuve qui cherche des réponses, une jeune citadine qui semble fuir quelque chose, un pyromane au cœur brisé, des orphelins pour qui la vie continue, un enquêteur boiteux fuyant la ville… Leur point commun ? Ce sont des étrangers.

Lire la suite