Profanation de Jussi Adler-Olsen

La spécialité de l’inspecteur Carl Mørck et de son Département V, ce sont les cold cases. Alors, quand son assistant Assad lui tend le dossier de deux adolescents retrouvés affreusement mutilés quelques années plus tôt, il est un peu surpris. Bien que les soupçons se soient un temps portés sur une bande de lycéens issus d’une prestigieuse école privée, le coupable a fini par avouer 9 ans plus tard. Fin de l’histoire.

Mais des éléments du dossier ne cessent d’apparaître sur le bureau de Carl et le meurtrier, qui est par ailleurs le seul membre pauvre de la bande d’adolescents, est un coupable un peu trop idéal.
.

Lire la suite

Selfies de Jussi Adler-Olsen

A1x-vug-d3LOn aurait pu croire que ma dernière mésaventure avec Alex de Pierre Lemaitre m’aurait suffi, mais je n’apprends décidément jamais de mes erreurs. Il faut dire que l’occasion était trop belle : j’ai profité d’une opération Mass critique de Babelio pour demander le dernier Jussi Adler-Olsen, même si je n’avais pas lu les tomes 2 à 6. Coup de bol, j’obtiens le livre et l’occasion de me spoiler les 5 romans en une seule lecture. Le rêve.

Mais tout de même, quel bonheur de retrouver Carl Mørck et Assad dans cette nouvelle aventure du célèbre département V. Et ils ne sont plus seuls !
.

Lire la suite

Miséricorde de Jussi Adler-Olsen

MiséricordeDécidément, cet été sera celui de toutes les découvertes. Après Franck Thilliez et Barbara Abel, je m’attaque à un autre grand nom du polar, Jussi Adler-Olsen. Pour éviter l’erreur que j’ai commise avec Alex de Pierre Lemaitre en m’auto-spoilant toute seule, j’ai à nouveau décidé de m’attaquer au premier roman de cet auteur venu du froid pour connaître la genèse de ses personnages si atypiques.

Car le plus de ce roman, ce sont indéniablement ses personnages. Le synopsis parle d’enquêteurs « improbables » et c’est bien ce que sont Carl Mørck et son assistant Hafez el-Assad.

Lire la suite