La part des flammes de Gaëlle Nohant

eho_nohant1-700x1024En mai 1897, le Bazar de la Charité, lieu mondain par excellence, s’envole en fumé et fait de nombreuses victimes. Mais à peine les nuages de cendres sont-ils retombés que les langues se délient, brisant plus d’une vie sur leur passage.

Le Bazar de la Charité est la plus grande vente de charité de Paris et les femmes de la noblesse se bousculent pour y tenir une échoppe. La duchesse d’Alençon y est présente, comme chaque année, et a pris deux jeunes femmes sous son aile : la controversée Violaine de Raezal et la pieuse Constance d’Estingel. La Part des flammes est une belle découverte qui mêle grande et petite histoire dans un savant mélange des genres qui ne pouvait que me plaire.
.
Lire la suite