Persuasion de Jane Austen

couv16341462Une fois n’est pas coutume chez Jane Austen, les deux protagonistes de cette histoire tombent amoureux très vite. Entre Anne Eliott et Frederick Wentworth, c’est un coup de foudre si total qu’elle accepte de l’épouser malgré son manque de fortune et de relation. Malheureusement, Anne est la fille du baronnet Sir Walter Eliott et le jeune homme n’est qu’un simple marin. Sur les conseils et l’insistance de sa marraine, Lady Russel, elle finit par céder et rompt ses fiançailles.

Lady Russel tente de la rassurer : le temps soigne toutes les blessures. Mais, huit ans plus tard, Anne ressent toujours un profond regret et ne se sent pas le courage d’accepter d’autres demandes en mariage.

Lorsque son père, accablé de dettes, est obligé de louer la maison de son enfance, Anne ne s’attend pas à ce que les nouveaux locataires soient l’Amiral Croft et sa femme, la sœur de Frederick Wentworth. Celui-ci est non seulement devenu capitaine, mais aussi très riche, et leurs retrouvailles seront pour le moins… glaciales.

Ce qui est particulièrement intéressant avec Persuasion, c’est que l’accent est beaucoup moins mis sur la romance et insiste plutôt sur la reconstruction d’Anne en tant que femme. Et c’est ce qui fait de ce roman l’un de mes préférés de Jane Austen : Anne n’a pas l’assurance ou la jeunesse des précédentes héroïnes de l’autrice, mais ça ne la rend que plus attachante. Malgré cela, avec Jane Austen, l’amour ça se mérite ! Anne va devoir non seulement se réconcilier avec elle-même, mais aussi enfin faire face à sa famille et à leurs préjugés.

Jane Austen, Persuasion, Editions 10/18, 2016.

 

Note : 4.5 sur 5.

Un commentaire Ajouter un commentaire

  1. yvonne Michiels dit :

    Il est temps de laisser une petite trace et un remerciement pour ce travail que vous partagez J’aime bcp vous lire .Merci pour ce blog .
    En échange:
    Mes derniers livres- » Blanc » de Tesson: une merveille
    -« L’homme peuplé » de Franck Bouysse écriture fine et ciselée, ambiance rurale, mystères cachés de campagne dans de petites énigmes qui tiennent en haleine jusqu’au bout.
    -Et puis pour la connaitre davantage « La passagère du silence » (Parcours exceptionnel de la construction artistique de Fabienne Verdier) qui , aujourdhui laisse des traces pensées, construites avec ses énormes pinceaux suspendus.
    Au plaisir d’échanger…et puis aussi jolies et douces fêtes à vous et vos lecteurs

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s