La Passe-Miroir, Livre 1 : Les fiancés de l’hiver de Christelle Dabos

Sur l’arche d’Anima, les objets ont une âme. Les maisons grincent lorsqu’elles ont froid, les fiacres circulent sans chevaux et vous devriez vous méfiez des écharpes, elles peuvent vous étrangler lorsqu’elles sont de mauvais poil.

Quand Ophélie apprend qu’elle est fiancée à un homme venu du Pôle, une autre arche, elle ne comprend pas pourquoi les Doyennes ont accepté cette demande saugrenue. C’est que la jeune Ophélie n’a rien d’extraordinaire : menue, timide, maladroite, c’est une liseuse, entendez par là qu’elle sait lire le passé des objets d’un contact de la main, comme beaucoup d’habitants d’Anima. Par contre, elle sait aussi se déplacer en traversant les miroirs, ce qui est un don plus rare. 

Lire la suite

Mansfield Park de Jane Austen

A l’âge de 10 ans, Fanny Price est accueillie au manoir de Mansfield Park par sa tante, Lady Bertram, et son riche époux, Sir Thomas. Sa famille étant pauvre, ces oncles qu’elle n’avait jamais rencontrés auparavant ont proposé de prendre en charge son éducation. Une enfant que l’on adopte pour se donner bonne conscience mais qui ne fera jamais vraiment partie de la famille.

Entourée par ses cousins, Maria, Julia, Tom et Edmund, elle va grandir dans un univers luxueux et élégant auquel elle n’est pas habitué, toujours sous l’étroite surveillance de sa tante Mme Norris qui ne voudrait surtout pas que Fanny s’imagine être leur égale.  

Lire la suite

Et toujours les forêts de Sandrine Collette

Traîné de foyer en foyer durant son enfance, Corentin finit abandonné chez son arrière-grand-mère Augustine qui vit en forêt. Entre l’enfant et la vieille femme, un lien profond se crée, mais c’est avec soulagement qu’il découvre la ville lorsqu’il part y faire ses études. Très vite, ses visites à Augustine se font plus rares. Il promet de l’emmener voir la mer, elle qui n’a jamais quitté son village. Augustine le remercie mais ne se fait pas d’illusion, Corentin a adopté la ville et rien ne le fera plus revenir.

Trop occupé par sa vie d’étudiant, Corentin ne réalise pas que le monde autour de lui est à bout de souffle : la terre se réchauffe dangereusement et tout va bientôt brûler.

Lire la suite

Kim Jiyoung, née en 1982 de Cho Nam-joo

Aujourd’hui, je vous emmène au Corée du Sud avec Kim Jiyoung, née en 1982, un premier roman qui a beaucoup fait parler de lui depuis sa sortie, et pour cause !

Loin des paillettes de la pop culture sud-coréennes qui perce de plus en plus chez nous, ce roman vous montrera une autre facette du pays. Car se plonger dans l’histoire de Kim Jiyoung, c’est découvrir la vie quotidienne en Corée, une société dans laquelle une femme enceinte n’a pas d’autre choix que d’abandonner sa carrière. A choisir entre le salaire d’un père, et celui toujours moins élevé d’une mère, la décision est vite prise quand la majorité des parents ne peuvent pas se permettre une garderie. Alors, cette histoire est celle de Kim Jiyoung, mais c’est aussi l’histoire de toutes les coréennes.

Lire la suite

Le bal des folles de Victoria Mas

J’ai enfin lu Le Bal des folles, de Victoria Mas. Je me suis laissée prendre par un pitch séduisant et, il faut l’admettre, par un bon battage médiatique comme seul le monde du livre en est capable. C’est que l’autrice vous propose de faire le plus étrange des voyages en vous ouvrant les portes de la Salpêtrière. Au XIXe siècle, cet honorable établissement parisien était réservé aux femmes souffrant de troubles psychologiques, dites hystériques, sous la direction du célèbre professeur Charcot, spécialisé en hypnose.

Dans les faits, la Salpêtrière était aussi le lieu idéal pour faire taire à jamais les femmes trop indépendantes dont les convictions pouvaient gêner l’opinion publique ou familiale.

Lire la suite

Si tu passes la rivière de Geneviève Damas

François Sorrente est un jeune adolescent qui a grandi avec une barrière infranchissable juste en face de sa ferme. Cette barrière, c’est la rivière. Celle que sa soeur Maryse a traversé quelques années auparavant sans jamais revenir. Celle que sont père lui interdit de franchir sous peine d’être banni de la maison familiale.

Ça tombe bien, l’univers de François est si petit qu’il ne voit même pas pourquoi il partirait. Ce n’est pas qu’il est heureux, entouré de son père et de ses deux frères, mais il n’est pas malheureux non plus. En tout cas, c’est ce qu’il pensait avant de se lier d’amitié avec Roger, le curé du village. A force de se côtoyer, une idée folle va naître : François, ce simplet un peu brutal mais au grand coeur, veut apprendre à lire.

Lire la suite

Les yeux rouges de Myriam Leroy

La lecture de ce nouveau roman de Myriam Leroy a provoqué en moi un profond sentiment de mal-être. Quelque chose de viscérale qui est parti du fond de mes tripes, m’a prise au cœur et m’a serré la gorge tout au long du livre. C’est que l’histoire est profondément banale dans notre société axée sur les réseaux sociaux et sur cette impression d’impunité qu’on a derrière nos claviers.

Notre héroïne est journaliste dans un média national, c’est pour ça que Denis l’a contactée sur Facebook. Il trouve qu’elle sort du lot, il aimerait mieux la connaître et partager avec elle une correspondance en ligne. En tout bien tout honneur bien sûr, il est père de famille.

Lire la suite

Profanation de Jussi Adler-Olsen

La spécialité de l’inspecteur Carl Mørck et de son Département V, ce sont les cold cases. Alors, quand son assistant Assad lui tend le dossier de deux adolescents retrouvés affreusement mutilés quelques années plus tôt, il est un peu surpris. Bien que les soupçons se soient un temps portés sur une bande de lycéens issus d’une prestigieuse école privée, le coupable a fini par avouer 9 ans plus tard. Fin de l’histoire.

Mais des éléments du dossier ne cessent d’apparaître sur le bureau de Carl et le meurtrier, qui est par ailleurs le seul membre pauvre de la bande d’adolescents, est un coupable un peu trop idéal.
.

Lire la suite