Les yeux rouges de Myriam Leroy

La lecture de ce nouveau roman de Myriam Leroy a provoqué en moi un profond sentiment de mal-être. Quelque chose de viscérale qui est parti du fond de mes tripes, m’a prise au cœur et m’a serré la gorge tout au long du livre. C’est que l’histoire est profondément banale dans notre société axée sur les réseaux sociaux et sur cette impression d’impunité qu’on a derrière nos claviers.

Notre héroïne est journaliste dans un média national, c’est pour ça que Denis l’a contactée sur Facebook. Il trouve qu’elle sort du lot, il aimerait mieux la connaître et partager avec elle une correspondance en ligne. En tout bien tout honneur bien sûr, il est père de famille.

Lire la suite

Les Rigoles de Brecht Evens

Les Rigoles, c’est le quartier à la mode où se croisent les jeunes en quête d’aventures. On boit, on danse, on joue, on rit, on aime. Et quel joyeux foutoir ! Dans ce récit choral, découvrez l’histoire d’une grande fête qui tour à tour éblouit ses participants autant qu’elle les déçoit.

Jona, Victoria et Rodolphe n’ont rien en commun, si ce n’est qu’ils sont un peu paumés dans la vie. L’un va bientôt déménager pour Berlin pour rejoindre sa femme, l’autre est surprotégée par une soeur qui l’empêche de vivre pleinement et le dernier lutte difficilement contre une dépression. Les trois comptent sur cette nuit agitée pour se réinventer et lâcher prise.

Lire la suite

La vraie vie de Adeline Dieudonné

« À la maison, il y avait quatre chambres. La mienne, celle de mon petit frère Gilles, celle de mes parents et celle des cadavres. » 

Avec cette première phrase, Adeline Dieudonné pose les bases d’une famille pour le moins dysfonctionnelle. Le père est un véritable prédateur, passionné de chasse  et collectionneur de trophées. Il terrorise la maisonnée et cogne régulièrement sur sa femme. La mère s’est résignée depuis longtemps et tente désormais d’être la plus transparente possible. Reste Gilles, le petit frère plein de vie, un véritable rayon de soleil dans l’horreur de ce quotidien. Quand un accident vient bousculer cet équilibre précaire, c’est tout le monde de notre héroïne qui s’effondre.

Lire la suite

L’avocat, le nain et la princesse masquée de Paul Colize

ob_12cf46_l-avocat-le-nain-et-la-princesse-masqAprès une nuit pour le moins tumultueuse passée en compagnie de la top modèle Nolwenn Blackwell, Hugues Tonnon se réveille la mémoire embrouillée et la police à sa porte. Nolwenn a été assassinée durant la nuit et il est la dernière personne à l’avoir vue en vie.

Hugues est avocat, il connaît ses chances dans ce genre de procès où l’amant d’un soir est souvent pointé du doigt. Et, face à un enquêteur qu’il a en plus plumé lors d’un divorce où il défendait l’épouse indignée, il décide rapidement de mener lui-même l’enquête. Ses seuls indices : plusieurs ex-petits amis aussi dingues les uns que les autres et un journal sud-africain qu’il se souvient avoir aperçu dans le salon de Nolwenn.

Lire la suite

13 de Pieter Aspe

couv49821869Un cadavre est retrouvé dans un hôtel. A côté de lui, deux indices : la phrase latine « Consumatum est », tout est consommé, et une carte de crédit au nom de Wim Raes. Il s’avère rapidement que le vrai Wim Raes est encore en vie, mais plus pour très longtemps. Qui est le cadavre de l’hôtel ? Pourquoi le tueur organise-t-il un jeu de piste entre ses différentes victimes ?

Un serial killer à Brugges qui signe ses victimes, c’est peu banal. Le célèbre commissaire Van In dispose rapidement de toutes les pièces du puzzle mais a du mal à les replacer. Entre faux indices et témoignages évasifs, le commissaire va devoir faire un tri pour ne pas tomber dans le piège tendu par l’assassin.

Lire la suite

Derrière la haine de Barbara Abel

Derrière la haine, Barbara AbelFidèle à ma résolution de lire plus d’auteurs belges en 2015, je sors enfin de ma PAL Derrière la haine, thriller que j’ai choisi pour découvrir l’œuvre de Barbara Abel. Encore un auteur dont j’entends souvent parler sans l’avoir jamais lue.

Il faut le dire Derrière la haine commence très bien. En à peine cinq pages, Barbara Abel nous présente Laetitia et sa voisine Tiphaine. En si peu de mots, on ressent immédiatement l’animosité, la rancœur et les regrets d’une amitié qui s’est achevée brutalement mais définitivement. Mais pour comprendre le pourquoi, il faudra faire un bon de sept ans dans le passé, au moment de leur rencontre.

Lire la suite